• Michel PICARIELLO

Le syndrome de l'imposteur est un signal, pas un défaut


Les personnes atteintes du syndrome de l'imposteur, ressentent un doute, parfois profond et récurrent, qui va jusqu'à nier la reconnaissance de tout accomplissement personnel. De manière plus générale, ces personnes ont des difficultés à s'approprier le mérite lié à leur travail et attribuent le succès de leurs réalisations à des éléments extérieurs (la chance, leurs relations, les circonstances etc.). Elles se perçoivent donc souvent comme des personnes qui profitent ou abusent de situations, de leurs collègues, leurs hiérarchie et s'attendent à être démasquées d'un jour à l'autre.


Le complexe de l'imposteur serait donc lié à la peur de réussir et nous empêcherait de développer pleinement notre potentiel. Ceci peut arriver à tous, notamment lors d'un changement de carrière, d'un nouveau projet personnel ou même lors d'une prise de poste, lorsque nous percevons la notion de risque.


Comment définissez-vous votre niveau de compétence ?

Dans son livre "The secrets thoughts of successful women", Valerie Young, aborde en profondeur le syndrome de l'imposteur, principalement à l'égard des femmes dans le contexte professionnel. Docteur de l'université du Massachusetts et manager dans le marketing et la communication, elle explique qu'elle est venue à vivre le sentiment de l'imposteur, alors qu'à l'image de beaucoup de femmes qui réalisent une carrière brillante, elle avait toujours la crainte qu'un jour quelqu'un découvrirait qu'elle n'était pas celle que sa réussite pouvait supposer.

Sa première observation : votre niveau de confiance en vous et votre opinion sur vos propres compétences dépendent étroitement de la manière dont vous définissez et vivez la notion de réussite (donc d'échec) et de compétence. Et comme l'a souligné à sa manière le mathématicien et philosophe anglais Bertand Russell : "l'ennui dans ce monde, c'est que les idiots sont sûrs d'eux et les gens sensés pleins de doutes…"


Faisons ce simple test proposé par Valérie Young :

- Est-ce que vous attribuez parfois votre succès à la chance, au timing ou même aux erreurs d'autrui ?

- Vous arrive-t'il de croire que « si je peux le faire, n'importe qui peut le faire » ?

- Les moindres défauts de votre travail peuvent vous devenir insupportables ?

- Êtes-vous très sensible aux critiques, même constructives, y voyant une preuve de votre imposture ?

- Lorsque vous réussissez, avez-vous secrètement l'impression d'avoir parfois un peu dupé votre entourage ?

- Craignez-vous que ce soit une question de temps avant qu'un manque de vos compétences ne soit « découvert » ?


SI vous avez au moins un " oui " à l'une des question suivantes, c'est que indépendamment votre niveau de créativité, de réussite ou de performance ou l'estime de votre entourage, au plus profond de vous, vous avez le sentiment d'une certaine imposture. Le club de personnes qui possèdent le syndrome de imposteur est extrêmement large, vous y trouverez, parmi d'autres, des personnes compétentes, brillantes, parfois géniales, ou inspirantes. Donc pas de quoi se sentir seul(e)...


Le syndrome de l'imposteur est le signal d'un défi à relever

Le syndrome de l'imposteur est donc d'abord un ressenti, basé sur l'opinion que nous pouvons nous faire de notre compétence, notamment dans des situations inhabituelles où l'important est d'être accepté, donc lorsque nous avons le sentiment de prendre le risque de nous exposer par rapport au jugement des autres.

Notre attitude face au risque est très personnelle : certains choisiront la sécurité et feront de petits pas, d'autre se lanceront avec plus d'énergie. Même si les risques sont calculés, lorsque vous vous élancez dans un nouveau projet le sentiment d'imposture peut rapidement émerger.

Le syndrome de l'imposteur n'est donc pas un marqueur de votre chance de réussite. C'est un signal, celui d'un défi auquel vous vous confrontez.

Vous pouvez choisir d'en faire une mesure de votre audace et de votre courage à vous mettre dans une nouvelle situation, pour allez chercher de nouvelles opportunités, pour évoluer et développer vos compétences.


Michel Picariello

Accompagnement individuel et coaching de groupes


0 commentaire